Disparues depuis la dernière guerre, ces sales petites (6 mm) bêtes ont refait leur apparition dans certains gîtes du Chemin de Compostelle. Elles sont apportées par les pèlerins eux-mêmes, qui les véhiculent à leur insu dans leurs sacs à dos, eux-mêmes contaminés car posés un jour sur un lit déjà infecté ou ou à côté d'un sac transportant déjà des petites bêtes, ou encore à proximité d'une plinthe en apparence innocente...

La durée d'incubation des œufs étant d'une vingtaine de jours, il est impossible de savoir si un lit est contaminé ou pas tant qu'on n'a pas vu les petites bêtes courir... Elles piquent comme des puces ou des moustiques, pendant le sommeil, et ça gratte... Leur particularité est de piquer en plusieurs endroits sur une ligne droite. En outre, ça laisse généralement des petites taches de sang sur les draps.

Le problème est devenu si grave en 2009 que certains gîtes d'étape ont dû être fermés dans l'attente de leur décontamination.

Il ne sert à rien de stigmatiser tel ou tel hébergement, car le plus minutieux des propriétaires de gîtes ou chambres d'hôtes peut retrouver un jour une de ses chambres infectées par un seul sac à dos posé dans la pièce 20 jours avant...

Les hébergeurs ont tenté de résoudre le problème en désinfectant leurs locaux par tous les moyens. Mais seule la mobilisation de TOUS peut éradiquer le fléau. Car il suffit d'un seul élément dans la chaîne qui ne respecte pas les prescriptions d'hygiène pour que tous les autres soient de nouveau embêtés.

Le premier choix, pour lutter contre les punaises de lit, est d'utiliser un insecticide classique à base de chroracétyltrinitotoluène ou autre saleté équivalente qui pourrait bien donner un cancer à tous les pèlerins d'ici cinquante années, et qui peut provoquer irritations et problèmes respiratoires aux personnes qui dorment les nuits suivantes dans un tel environnement chimique.

Le second choix est un insecticide plus respectueux de l'environnement et de notre santé, composé de pyrètre naturel et d'huiles essentielles. C'est un insecticide qui repousse les punaises sans qu'elles soient en contact avec le produit. (car il n'est pas toujours évident de les voir !) Les huiles essentielles qui rentre dans sa formule sont réputées comme insecticide naturel sans être dangereuses pour l’homme. C'est un produit non polluant obtenu par chimie douce à partir d’huiles végétales. Sans odeur, non irritant et non inflammable, il ne présente aucun danger pour l’homme. Toutefois ce n'est pas un aliment et il ne doit pas être ingéré ou inhalé. Par précaution il est donc recommandé de ne pas le laisser à la portée des enfants.

Les molécules de pyrètre naturel agissent sur le système nerveux des punaises de lit de la façon suivante :

- à très faible dose, ces molécules provoquent un  signal chez la punaise l’incitant à rebrousser chemin.

- à plus forte dose, ces molécules provoquent la paralysie du système prédateur de la punaise ou directement sa destruction.

Pour faire reculer définitivement ces insectes, il est nécessaire d'agir ensemble sur deux plans :

1) au niveau des hébergeurs et bagagistes :

- Avec un premier produit pour le traitement de l'environnement (rideaux, abat-jours,sièges, véhicules... ) et de la litterie (matelas, couvertures.) qui doit être renouvellé plusieurs fois dans la saison.

- De façon préventive et répulsive à long terme avec un second produit pour le traitement des boiseries ( lits, plinthes, plafonds, planchers, boitiers électriques...fissures partout où les punaises peuvent se cacher)

2) chez les pèlerins, en protégeant son bagage dès le début du voyage avec des vaporisateurs. A pulvériser esentiellement sur l'intérieur et l'extérieur de l'ensemble du bagage et sur le contenu : duvet, drap, bonnet, vêtements, etc...

Dernier point : suivez attentivement les consignes d'hygiène données par les hébergeants, et ne prenez pas certaines consignes comme des brimades vexatoires, par exemple l'interdiction d'emporter les sacs à dos dans les chambrées.

Conseil : Si vous avez dormi dans un hébergement à la propreté douteuse, ou si vous constatez des piqûres inhabituelles sur la peau, et si vous n'avez pas de spray anti-punaises sous la main, procédez à un grand nettoyage de votre sac à dos, et lavez toutes vos affaires, y compris le sac de couchage, dans un lave-linge à 60°. Encouragez vos compagnons de route à en faire autant.

Une autre alternative consiste à mettre toutes ses affaires dans un congélateur pendant 2 à 5 jours, et à attendre tout nu à côté...

Si tous jouent ensemble le jeu de la prévention nous pouvons espérer voir reculer ce fléau !

Voici une liste de fabricants et distributeurs de produits de lutte contre les punaises de lit :

- Clako Punaises
.

Une arme de plus à utiliser en même temps que les traitements précédents : la vapeur sèche générée par des appareils, qu'on pulvérise sur et dans tous les endroits à risque, y compris les tissus : assemblages de bois, jointures de plinthes, prises électriques, lames de planchers, matelas, etc...
Un bandeau a été apposé au pied de la page des hébergeants et transporteurs de bagages qui traitent leurs locaux et véhicules contre les punaises de lit.